Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Critiques de nénettes on net
  • Critiques de nénettes on net
  • : Bienvenue à toutes les nénettes passionnées de bouquins
  • Contact

Codes des nénettes

Cotes d'amour :
¤ Pas du tout, * Peu
** Bien *** Beaucoup,
**** Énormément, ***** Passionnément


RECHERCHE : ENTREZ UN MOT-CLE (auteur, titre...) 

         

Bienvenue chez les Nénettes

 

    images-copie-1   

Bonne visite du blog

 

 

Merci de donner votre avis en cliquant sur écrire un commentaire. Nous serons ravies d'échanger avec vous. 

12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 12:23
"Arrete tes mensonges" de Philippe Besson (***)

Un roman apparemment autobiographique, un amour lycéen intense mais secret, entre 2 garçons que rien ne semblait rapprocher, sinon un coup de coeur  impromptu, irrépressible.

Philippe Besson a déjà écrit tant de livres depuis des décennies, que nous en avons sûrement tous déjà au moins lu un. Une écriture limpide, des histoires qui parlent de gens et de sentiments. Souvent très bien. Avec simplicité.

Alors pourquoi celui là plutôt qu'un autre?

Je ne suis pas tellement attirée par l'auto-fiction. J'aime les histoires qui emmènent dans un ailleurs qu'il soit temporel ou fictionnel. J'aime le scénario, le déroulement, jusqu'au dénouement.

Mais je dois dire que ce petit livre, qualifié dans une chronique radio de "page-turner" m'a cueillie.

Cela commence tout simplement, pourtant, rien de bien extraordinaire. Un amour lycéen, les souvenirs de jeunesse, un époque souvent narrée par ailleurs.... un thème qui nous touche tous, puisque nous y sommes tous passés... et que nous en sommes tous sortis.

Mais l'auto-fiction n'empêche pas la construction narrative, ici bien découpée en 3 parties. Ainsi, le scénario de ce roman est -il d'une précision inouïe, c'est bien ça qui nous attrape !

Rarement j'avais perçu à ce point le côté égoïste et écogentrique de l'amour. On ne perçoit l'autre qu'à travers soi. Parfois (souvent), on ne sait pas grand chose de lui, de ce qu'il pense. Dans ces immenses coups du coeur, quand tout s'emballe et ne se résume plus que dans l'autre, c'est toujours soi que l'on protège, que l'on observe, que l'on voit souffrir.

Après coup, il nous reste peu d'éléments pour savoir comment l'autre a vécu les choses, ce qu'il en a pensé. Même si l'on essaye d'imaginer, de déduire, on ne sait jamais vraiment...

C'est comme ça que je l'ai ressenti

Quelques magnifiques phrases ponctuent cet amour fiévreux. Toujours avec cette simplicité qui en finit par être spectaculaire. Rendez-vous dans les dernières lignes, qui pourraient émouvoir  les romantiques parmi vous ! Sentimental, mais au sens propre du terme "qui a trait aux sentiments, et particulièrement à l'amour".

Un livre très agréable à lire, sensible et émouvant, qui apporte sa pierre dans la litanie sans fin des romans qui traitent d'amours et de jeunesse.

Binh

Partager cet article

Repost 0
Published by Nénettes-on-net
commenter cet article

commentaires