Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Critiques de nénettes on net
  • Critiques de nénettes on net
  • : Bienvenue à toutes les nénettes passionnées de bouquins
  • Contact

Codes des nénettes

Cotes d'amour :
¤ Pas du tout, * Peu
** Bien *** Beaucoup,
**** Énormément, ***** Passionnément


RECHERCHE : ENTREZ UN MOT-CLE (auteur, titre...) 

         

Bienvenue chez les Nénettes

 

    images-copie-1   

Bonne visite du blog

 

 

Merci de donner votre avis en cliquant sur écrire un commentaire. Nous serons ravies d'échanger avec vous. 

1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 23:58

Un roman dense et poignant tout autour des femmes  images-copie-9.jpg

 

Au texas, Karen attend son execution dans le couloir de la mort avec d'autres condamnées ; Frannie jeune médecin est à un tournant de sa vie quand meurt sa jeune patiente et Célia vit dans la douleur du deuil de son mari assassiné.

 

Leur histoire est racontée dans des chapitres courts qui portent alternativement leur prénom. Ainsi on les reconnait dès les premières lignes parce qu'à chacune, correspondent un style et un sens (couleurs, odeurs, musique...)

Le rythme est fluide et la narration est assez subtile pour nous attacher progressivement à leur destin qui se croiseront finalement.

 

C'est là une des forces de cette jeune auteure qui joue des observations, descriptions, analyses et sensations de ses héroïnes. D'autant qu'on croise et découvre à travers elles, d'autres personnages tout aussi justes.

Ce roman au féminin parle de l'amour, de la sincérité et de relations humaines.

 

Sur des thèmes souvent abordés en littérature et au cinéma, Amanda E. Ward nous touche à de nombreuses reprises, en quelques phrases qui serrent le coeur sans sombrer dans le pathos.

 

Ne vous laissez pas décourager par les thèmes à priori difficiles et vous découvrirez comme nous, la richesse de ce roman tout en retenue et en sensiblité dont la tension va croissant jusqu'à une fin bouleversante et saisissante...

 

 

Les Nénettes

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Eveline 05/07/2014 17:36

De ces trois femmes, qui est la plus "perdue" ?
Célia, veuve inconsolable, victime d'une injustice insupportable, et qui tente de reprendre pied dans la réalité, avec cette grande question du pardon à accorder ou pas.....
Karen, meurtrière qui attend (avec impatience ?) son exécution, victime d'une histoire d'amour où elle a perdu son âme.... Effectivement, les femmes qui entourent Karen dans le couloir de la mort
semblent "frivoles", est ce une façon de se protéger de l'échéance de leur mort qui approche ?
Enfin Franny, le Docteur Wren, qui est, selon Karen, "comme une coquille vide, et ne croit plus à rien".......
Pour chacune de ces trois femmes, un lien tenu se tisse, mais un lien tout de même.... Pour ne pas sombrer, pour oublier leur quotidien,.......?
Peu importe les raisons, dans ce roman poignant, il y a juste cet "espace temps", et le ciel tout autour.........

Nénettes-on-net 19/08/2011 12:34


J'ajouterais qq commentaires suite à ma lecture " à retardement" de notre roman du trimestre.
D'une part, je n"ai pas ressenti d'empathie ni de sympathie pour les femmes qui entourent Karen et qui attendent la mort. Elles semblent détachées de tout et comme 'hors du temps', ce qui me les a
rendues lointaines et un peu désincarnées.
Karen, elle,m' a fait ressentir non pas de l'empathie/sympathie mais de la pitié.On a l'impression qu'elle est née au mauvais moment au mauvais endroit, et qu'elle a subi sa vie jusqu'à la fin,
sans ressentir grand chose sauf son amour pour une femme qui la méprise et manipule.
Finalement, un seul des personnages m'a émue:celle qui a perdu son mari par hasard, et rentre dans l"histoire presque par hasard aussi. Son parcours vers le pardon ( le donnera-t-elle, c'est un
élément important du roman ) m"a bcp interpellée.
Une lecture donc difficile pour moi, car triste, mais qui fait réfléchir!