Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Critiques de nénettes on net
  • Critiques de nénettes on net
  • : Bienvenue à toutes les nénettes passionnées de bouquins
  • Contact

Codes des nénettes

Cotes d'amour :
¤ Pas du tout, * Peu
** Bien *** Beaucoup,
**** Énormément, ***** Passionnément


RECHERCHE : ENTREZ UN MOT-CLE (auteur, titre...) 

         

Bienvenue chez les Nénettes

 

    images-copie-1   

Bonne visite du blog

 

 

Merci de donner votre avis en cliquant sur écrire un commentaire. Nous serons ravies d'échanger avec vous. 

27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 14:23

Pour ceux qui guetttaient le grand retour du Russel Banks des années 90... Une histoire poignante sur des solitudes et sur le manque d'amour.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               41l5z+ET0sL. AA160 -1

                                                                                                                          

Le Kid, est un jeune homme d'une vingtaine d'années, solitaire et délaissé, jugé par la société comme délinquant sexuel, plus par ignorance et par bêtise que pour une dangerosité quelconque. A ce titre, il ne peut habiter, d'après la loi floridienne, que dans une zone géographique réduite, loin de tout lieu d'accueil ou de vie d'enfants, à l'instar d'autres délinquants sexuels jugés, qui se partagent bon an mal an, ce no man's land.

Le climat politique ambiant les rend encore plus indésirables qui'ls ne sont déjà et les voici chassés de leurs habitats précaires, juste au moment où le Kid rencontre le Professeur, universitaire intéressé d'étudier de jeune homme... sans que l'on sache exactement pourquoi....

Si vous avez aimé Russel Banks dans les années 90, comme notamment "Sous le règne de Bone", et la "Dérive des continents", vous serez peut-être aussi heureux que moi, de découvrir qu'il est de retour, après quelques romans moins intéressants.

J'ai tout simplement adoré ce livre, la narration, les personnages, l'ambiance, et aussi cette façon de dénoncer au détour de l'histoire, des travers de la société américaine : la place de la pornographie et du sexe (qui est si visible, tout en étant refoulée et considrée comme dangereuse.. message si paradoxal difficilement interprétable par un enfant délaissé et inéduqué), la manière cynique par laquelle une société peut tout simplement rayer des individus (en les empêchant d'habiter, de travailler, bref, d'exister), l'hypocrisie et le pouvoir des politiques.

Ce livre est aussi un roman d'aventures, qui glisse, à un moment donné, vers une ode à la nature impromptue. Ce passage, qui voit le Kid partir dans les marais en bateau, est tout simplement magnifique. Russel Banks nous emporte avec  le Kid dans cette parenthèse enchantée, où il vivra peut-être et enfin, un vrai moment de paix et
de bonheur. 

Mais ce qu'il reste à la fin de la lecture, haletante (malgré quelques longueurs notmment dans les passages consacrés au Professeur), c'est la solitude vécue par les personnages, exclus de la société (pour leurs soi-disant vices, pour leur physique...), et décrite avec un réalisme poignant qui serre le coeur.

Je n'oublierai pas de sitôt le Kid, avec son vélo, son iguane et sa tente, qui pose avec intelligence toutes les vraies questions, sans qu'on ne lui ai jamais appris à les analyser et à trouver les réponses ;  le Kid qui dispose d'un courage hors normes, sans même s'en rendre compte. Un courage qui le pousse inlassablement à avancer
(chercher un endroit pour vivre, chercher un travail), à survivre dans ce monde fou qui ne veut pas de lui. Le Kid  qui va finalement ne pas laisser de place pour le rêve, pour l'espoir pour l'amitié ou l'amour, par ce qu'au fond, il ne sait même pas ce que c'est, ce que cela peut lui apporter. Peut-être qu'il pense que ce n'est pas pour lui, ou qu'il ne le mérite pas ?  Alors, on a juste envie de lui dire que si, il mérite tellement l'attention et l'amour qu'il n'a jamais eus, qu'il ne doit pas se résigner, que tout est encore possible, envie de le prendre dans nos bras, pour l'emporter avec nous. 


Binh

Partager cet article

Repost 0
Published by Nénettes-on-net - dans roman etranger
commenter cet article

commentaires

Nénettes-on-net 29/12/2012 10:17

Génial, ce Lointain Souvenir de la Peau ! J'ai adoré. Moi, qui n'avait pas réussi à passer la porte de "la Réserve", j'ai envie de découvrir les romans plus anciens de R Banks tant celui-ci m'a
conquise. Très attachée au personnage du Kid, j'ai refermé le livre avec regret, je n'avais pas envie de le quitter.
Merci Binh, de nous en avoir parlé à la dernière réunion et pour cette critique très juste et complète.
Inès