Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Critiques de nénettes on net
  • Critiques de nénettes on net
  • : Bienvenue à toutes les nénettes passionnées de bouquins
  • Contact

Codes des nénettes

Cotes d'amour :
¤ Pas du tout, * Peu
** Bien *** Beaucoup,
**** Énormément, ***** Passionnément


RECHERCHE : ENTREZ UN MOT-CLE (auteur, titre...) 

         

Bienvenue chez les Nénettes

 

    images-copie-1   

Bonne visite du blog

 

 

Merci de donner votre avis en cliquant sur écrire un commentaire. Nous serons ravies d'échanger avec vous. 

13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 15:43
Chroniques de Jerusalem (****), de Guy Delisle

Il s'agit de chroniques, à peine romancées semble-t-il, du séjour de quelques mois à Jérusalem d'un auteur de BD, qui déambule à travers la ville, seul ou avec ses jeunes enfants en poussette, pendant que sa femme travaille pour MSF.

Cette BD m'a littéralement passionnée et ce, sur de multiples aspects :

- on découvre avec intérêt la vie quotidienne des habitants de Jérusalem : les impacts d'une guerre sans fin et des découpages territoriaux, la cohabitation entre les religions, mais aussi les différentes mouvances à l'intérieur de ces religions, la place de l'histoire et le vécu des traditions. L'auteur observe ce quotidien avec un oeil candide, partageant avec nous les bonnes et mauvaises surprises, les bonheurs, l'absurdité, la cruauté....
On en apprend tellement sur la vie dans cette capitale historique morcelée et de quelques habitants, croisés au hasard des rencontres...

- on apprend également beaucoup de choses sur le processus de création de BD l'auteur mais aussi les professionnels de tous pays qu'il croise au travers du volume.

- toutes les anecdotes et moments partagés sont traités avec empathie, et toujours un brin d'humour, ce qui fait qu'on rit et sourit souvent

J'ai passé une excellent moment à la instructif, passionnant et amusant avec cette BD.

Pour ceux qui apprécieront, il existe également "Chroniques Birmanes", qui évoque sur le même ton un séjour précédent en Birmanie.

Binh

Repost 0
Published by Nénettes-on-net - dans BD
commenter cet article
13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 15:27
Quelques jours ensemble (***) de Mongermont et Alcante

Voici une BD "one shot" (un seul volume) qui m'a beaucoup émue.

Le pitch est simple, pour ne pas dire banal : Xavier est le patron insouciant, égocentrique et cavaleur d'une boîte d'infographie dans le vent. Un matin, il est contacté par une ex, dont il se souvient à peine. Il se rend au RV fixé en pensant aux instants chauds et endiablés qu'il imagine passer bientôt avec elle. Mais les évènements vont prendre une toute autre tournure.

SI on n'est pas forcément surpris par ces quelques jours en tandem impromptus, on est émus par l'évocation qu'en font les auteurs. Des moments simples, aux dialogues minimalistes mais acérés, qui vont droit au coeur ("c'est trop lourd...")

La conclusion n'en est que plus belle, par la sa justesse et l'humilité du propos;

La précision du trait vient conforter l'extrême délicatesse de cette très jolie BD.

Quelques jours après sa lecture, je repense encore à ce petit Julien, que les auteurs ont su faire exister avec tellement de tendresse et de précision.

Binh

Repost 0
Published by Nénettes-on-net - dans BD
commenter cet article
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 19:31
Une nuit à Rome*** T.1 et T.2 de Jim
Une nuit à Rome*** T.1 et T.2 de Jim

Il y a vingt ans, Raphaël et Marie s'étaient promis de passer la nuit de leurs quarante ans ensemble, à Rome.

Quelques jours avant son anniversaire Raphaël, qui vit avec Sophia, reçoit une VHS qui lui rappelle cette promesse, ainsi qu'un numéro de portable, son numéro à elle, Marie, dont il n'a oublié ni la voix, ni le rire, ni la peau ...

La fascination pour Marie est toujours là malgré les années, mais peut-on revivre ses amours après tout ce temps ?

De beaux graphismes, Raphaël touchant dans ses questionnements sur le temps qui passe, sur l'engagement d'un couple, sur l'amour, Marie mystérieuse dans sa quête d'absolu.

Je ne suis pas "BD", mais j'ai passé un bon moment de détente !

Eveline

Repost 0
Published by Nénettes-on-net - dans BD
commenter cet article
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 17:08

Un nouveau versant du talent d'Etienne Davodeau, moins militant, mais toujours aussi proche des "vrais" gens9782754801027.jpg

J'ai suivi Étienne Davodeau depuis ses débuts, avec le pic des "Mauvaises gens", un formidable hommage à la génération de ses parents, militants de gauche depuis leur jeunesse....


Ce tome 2 de la "Femme nue", qui sort un an tout juste après le 1er, clôt avec finesse, sensibilité et pas mal de suspense cette parenthèse imprévue et inattendue de liberté  que s'offre une mère de famille simple, effacée, un peu écrasée par son mari aussi.

Ces quelques jours de liberté impromptus débutent presque au corps défendant de Lulu, avant que les événements et les rencontres n'en écrivent la suite.

A travers le regard de ses amis et de sa fille, tour à tour narrateurs, on suit ces quelques jours, durant lesquels cette femme se laisse tranquillement happer par le vide et les rencontres dues au hasard.
On craint jusqu'au bout que les événements ne tournent au drame et ce n'est que dans les toutes dernièrres pages que le dénouement s'offre enfin à nous.etienne-davodeau-lulue-femme-nue-2010


J'ai particulièrement été sensible au réalisme des personnages, et à l'amitié qui entourent cette femme et sa famille.
Comme souvent, Davodeau excelle dans la peinture de la solidarité, de l'attention et de l'amour que l'on peut se porter, et qui éclairent parfois notre quotidien fut-il un peu gris.

Et le trait du dessin, au style caractéristique de Davodeau (au premier abord très "primaire"), nous laisse entrer dans les scènes évoquées: on sent la vivacité des propos des amis, leur surprise, leur curiosité. On sent aussi et surtout la placidité de Lulu, confrontée à la lourdeur du quotidien, à la solitude, à des moments de paix et de joie volatiles, à un vide reposant et plein de ressources.


Binh

Repost 0
Published by Nénettes-on-net - dans BD
commenter cet article