Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Critiques de nénettes on net
  • Critiques de nénettes on net
  • : Bienvenue à toutes les nénettes passionnées de bouquins
  • Contact

Codes des nénettes

Cotes d'amour :
¤ Pas du tout, * Peu
** Bien *** Beaucoup,
**** Énormément, ***** Passionnément


RECHERCHE : ENTREZ UN MOT-CLE (auteur, titre...) 

         

Bienvenue chez les Nénettes

 

    images-copie-1   

Bonne visite du blog

 

 

Merci de donner votre avis en cliquant sur écrire un commentaire. Nous serons ravies d'échanger avec vous. 

25 juin 2017 7 25 /06 /juin /2017 19:09

La boucle est bouclée : fantastique !

"Fin de ronde"  termine la trilogie après "Mr Mercedes" et "Carnets noirs" (critique sur ce blog) en mêlant cette fois du fantastique au thriller. 

Dans sa chambre d'hôpital, Brady Hartsfield semble réduit à l'état de légume bavant. Mais voilà, dans son esprit tordu sommeille intacte la force du Mal. Un nouveau don et les bons soins expérimentaux du Dr Bradineau vont la ranimer. En lui renaît alors la volonté de tuer le plus grand nombre et le désir de se venger de ceux qui l’ont combattu. Son plan se construit, se met en place…

Face à lui, Bill Hodges le policier retraité, Holly devenue son associée et Jérome qui les rejoint pour un dernier affrontement. Une des qualités de Stephen King est indéniablement de nous rendre ses personnages familiers et bien réels. C’est donc avec plaisir que nous les retrouvons tous trois ainsi que d'autres plus secondaires mais tout aussi étoffés.

Le récit est mené sans temps morts (mais pour ce qui est des morts, les nouvelles cibles de Brady font peine!) Les chapitres sont habilement introduits de scènes réalistes : l’infirmière qui rentre dans la chambre ou chez elle, la jeune fille qui déambule dans un quartier ghetto, les tranches de vie d’êtres seuls, confrontés à la maladie, les prises de tête adolescentes… Tout concourt jusqu'aux références musicales à nous faire entrer dans la « ronde ».

Et en vous y plongeant, vous ne regarderez plus votre fond d’écran de la même façon, n’y installerez aucun poisson coloré, revivrez l’époque des Gameboy (alias zappit) et savourerez un bon Stephen King !

Inès-Marie

Partager cet article

Repost 0
Published by Nénettes-on-net
commenter cet article

commentaires